• Une Sacrée Paire de bretelles Made in France

    Publié le par dans Accessoires | Aucun commentaire |

    Upsilon, c’est une jeune marque qui vend des Sacrées Paires : des bretelles fabriquées en France. L’entreprise est née de l’association de deux frères, Antoine et Baptiste. Ces derniers ont décidé de donner un coup de jeune à l’accessoire de mode…

    Les bretelles : ça existe depuis combien de temps ?

    Les bretelles sont un accessoire qui existe depuis un bout de temps ! Elles ont fait leur apparition en France, au XVIIe siècle. C’est à Rouen qu’on a inventé les premières paires de bretelles modernes avec des élastiques.

    Même si l’invention est française, ce sont les Anglais qui ont commencé à industrialiser la fabrication de l’accessoire, notamment Albert Thurston. Les bretelles ont connu leur âge d’or du XIXe siècle jusqu’au début du XXe. Elles seront progressivement remplacées par les ceintures.

    Mais pour autant, l’accessoire n’a jamais complètement disparu. Il revient même grâce à des jeunes marques comme Upsilon qui viennent « updater » l’accessoire pour le rendre chic et moderne.

    L’histoire des bretelles Upsilon

    C’est le frère aîné, Antoine, qui a eu l’idée des bretelles. A l’occasion d’une soirée au dress code « chic et original », il  ne trouve pas l’accessoire qu’il lui faut. Boutonnières, nœuds papillons ou ceintures : rien n’est vraiment à son goût.

    Antoine aimerait des bretelles !

    Mais il s’avérera difficile de dénicher des bretelles à la fois belles et de qualité. C’est de là qu’est née l’idée des bretelles Upsilon : puisque Antoine ne trouve pas ce qu’il veut, il va le créer lui-même.

    La naissance de la marque

    Antoine, avec son profil commercial, va étudier l’environnement et le marché. C’est également lui qui va commencer à chercher le fabricant et gérer les relations avec ce dernier.

    Baptiste, davantage « geek » s’occupe du web : la boutique en ligne et le Webmarketing.

    Les deux frères travaillent ensemble pour voir naître le premier prototype : bleu marine et écru, en forme de Y.

    Le nom « Upsilon » est d’ailleurs inspiré de cette forme. Il désigne le « y » grec.

    Les bretelles de la jeune marque ne seraient pas complètes sans signature. L’écusson en cuir estampillé du logo rend le produit reconnaissable parmi tous.

    Bretelles de fabrication française de la marque Upsilon

    Made in France, comme une évidence

    Ça y est ! Les deux frères ont leur premier prototype. Il reste maintenant à trouver le fabricant qui confectionnera les bretelles comme ils l’imaginent.

    Ce dernier sera français. C’est un choix qui a été fait dès les prémices du projet. Le Made in France fait ainsi pleinement partie de l’identité de la marque – et ce depuis sa naissance.

    Quelques rencontres et semaines de recherche plus tard, Antoine et Baptiste accordent leur confiance à Patrice, un artisan du cuir expérimenté œuvrant dans un petit atelier. Et en prime, il est implanté à Fougères, non loin d’où vivent les deux frères.

    Cette proximité est une chance qui permettra de créer une véritable synergie et relation de confiance pour voir naître les bretelles parfaites.

    Une Sacrée Paire

    Pour communiquer autour de leur marque et de leurs produits, Antoine et Baptiste font le choix de l’humour et du second degré.

    Leurs produits deviennent ainsi des « Sacrées Paires », une formule imprimée jusque sur leur packaging.

    Paire de bretelles pour femme fabriquée en France

    Les bretelles se déclinent également au féminin chez Upsilon

    Quant aux noms des bretelles, ils s’inscrivent dans la même lignée : vous pourrez retrouver sur la boutique les Roupettes, les Roubignoles ou encore les Valseuses. Des noms empruntés à l’argot français pour désigner des paires.

    En bref, Upsilon c’est…

    Une jeune marque qui veut oser et surprendre. Les deux frères veulent défendre l’originalité décomplexée et assumée dans la mode. Sans se prendre au sérieux, Upsilon n’oublie cependant pas d’incarner l’excellence du Made in France et de défendre les savoir-faire locaux.